Note d’actualité: Inauguration du centre national de ressources et de résilience au CHU de Lille

Par Fabien Despinasse

A l’occasion de la journée européenne des victimes, le 22 février 2019, les ministres de la Santé et de la Justice, Agnès Buzyn et Nicole Belloubet, ont inauguré le Centre national de ressources et de résilience (CNRR) au CHU de Lille.

La création de ce centre entre dans le cadre du plan interministériel d’aide aux victimes. Elle avait été annoncée lors des assises européennes des associations d’aide aux victimes le 5 novembre dernier. Une plateforme téléphonique dédiée d’accueil et d’orientation sera aussi mise en place. Il sera géré par un GIP indépendant.

Ce centre, interministériel (ministères des solidarités et de la santé, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, de la justice, de l’intérieur, des armées et de l’éducation nationale) et pluridisciplinaire a plusieurs objectifs :
• Rassembler la recherche sur le psycho-traumatisme ;
• Dynamiser les travaux des chercheurs sur cette thématique ;
• Développer la coordination entre les acteurs publics ou associatifs déjà engagés • Rayonner à l’échelle internationale ;
• Former les professionnels à la détection du psycho-traumatisme et pour les spécialistes, à sa prise en charge ;
• Labelliser certaines bonnes pratiques en lien avec la Haute autorité santé.

Pour les aspects cliniques, le CN2R doit permettre une fluidité et une coordination du parcours de soin, la constitution d’un réseau de partenaires hospitaliers et extra‐hospitaliers,  l’amélioration des délais d’accès pour l’ensemble des personnes exposées à des violences ou à un événement ayant entraîné ou étant susceptibles d’entraîner un psychotraumatisme, une approche globale, psychique et somatique, un dispositif intégré, permettant d’intervenir tout au long de l’histoire traumatique, depuis l’évènement causal, sur le terrain, jusqu’à la période des troubles durables, ainsi que de permettre des interventions englobant une famille et prenant en compte chacun de ses membres.

A cette occasion avait été aussi annoncée la création de 10 unités de consultations spécialisées pour la prise en charge des psycho-traumatismes. Ces unités seront pilotées par le CNRR et l’APHP. Ils sont spécialisés :
• le CHU de Dijon avec 2 centres ;
• le CHU de Tours (les violences conjugales et les violences faites aux femmes);
• le CHU de Strasbourg ;
• le CHU de Lille ;
• les Hospices civils de Lyon (la justice et le droit des assurances);
• les établissements de l’Assistance publique‐hôpitaux de Paris Sud et Nord (AP‐HP) ;
• le CHU de la Martinique ;
• le projet porté en commun par les trois CHU de la région Occitanie (Toulouse, Montpellier, Nîmes) ;
• le projet porté conjointement par le CHU de Nice et la Fondation Lenval.

Enfin, il doit être noté que lors des assises européennes des associations d’aide aux victimes, la thématique de la résilience a été abordée via les trois questions suivantes :
• « une ou des résiliences ? »
• « quels soutiens vers la résilience ? »
• « vers une société résiliente ? »

http://www.justice.gouv.fr/delegation-interministerielle-daide-aux-victimes-12894/quels-chemins-vers-la-resilience-31943.html

Justice / Portail / Quels chemins vers la résilience
Les premières Assises européennes des associations d’aide aux victimes et de victimes se sont déroulées le 5 novembre à la mairie de Paris. Organisées par la délégation interministérielle à l’aide aux victimes (DIAV), délégation placée auprès de Nicole Belloubet, ministre de la Justice …www.justice.gouv.fr